Gamalive forum

Toute l'intelligence de l'être humain réside dans sa capacité à rester courtois.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 25-03-2012 12:49:56

dieudivin
Membre
Messages : 962

Culture du jeu video: The ENDeuillé ?

Bonjour,

Oui lecteur, tu ne rêves pas, je ne suis pas à l'avance, mais à l'heure, c'est juste qu'on a changé d'heure ce week-end, nous gratifiant de la perte d'une heure d'une possible très très grasse matinée durement acquise suite à une alcoolisation trop violente, trop de boulot, ou tout autre bonne raison.

Cette semaine, actualité oblige, le sujet de la semaine est adapté en conséquence, car c'est aussi un des critères me permettant de choisir un sujet dans ma liste.
Donc non, le sujet ne sera pas le headshot (peut-être une autre fois).
En fait, je vais me consacrer à un sujet qui a fait noircir beaucoup de pixels: Mass Effect 3 et ses fins ultra épiques, encensées comme jamais par la presse spécialisée et les fans comme étant la conclusion la plus parfaite qu'aucune autre saga ne parviendra probablement jamais à égaler :transpi:

Car oui ami lecteur, si toi aussi tes os deviennent poreux, c'est que tu as surement dû tâter de la 8 bits dans ta jeunesse (la console hein!).
Et les consoles 8 bits avaient jusqu'à présent le monopole des fins pourris. Bon quand même, il y a eu fort heureusement des exceptions.

Voilà, comme vous le devinez maintenant aisément, nous allons énumérer les fins épiques du jeu vidéo. Les fins exceptionnelles et mythique du JV, de bonnes factures ou non.
Evidemment, Mass Effect 3 est classé Hors Catégorie et ne pourra être nommé :xD:

Quels sont les jeux vidéos qui ont une scène de fin mythique (bonne ou mauvaise) et pourquoi ?

ATTENTION, question de ne pas pourrir l'expérience des potentiels joueurs à venir, vous donnerez vos réponses soit dans une balise de SPOIL, soit via un lien qui évitera d'afficher directement la vidéo, l'image, une musique ... enfin la raison qui argumente le fait que la fin de ce jeu soit épique dans tous les sens du terme.

Toutes les plateformes de jeu sont acceptées une fois encore, à la condition que votre réponse soit argumentée. Car évidemment on ne peut pas pardonner à un jeu Next-Gen une fin pourrie alors que cela est relativement concevable sur une Atari 2600 ou un jeu indépendant minimaliste sur smartphone par exemple.

CI bas le traditionnel exemple:
Ninja Gaiden sur NES.
Ce jeu possède et a même probablement introduit le concept des scènes cinématiques dans les jeux. Une scène d'introduction bluffante, des interludes géniaux, et une cinématique de fin exceptionnellement bonne, et qui sert parfaitement la narration.
Autant vous dire que si vous aviez eu les nerfs et la patience du ninja nécessaire pour finir ce jeu, vous étiez grassement récompensé avec cette scène de fin.

Spoiler

Je vous laisse la parole juste après un rappel succin des règles:
Illustrez (avec balises de spoil ou un lien) et argumentez vos réponses SVP, en indiquant le pourquoi du comment dans votre réponse. Le net servira à chercher la vidéo, images, musiques, liens qui va bien.
Fun et bonne humeur comme d'habitude :yes:

Pour finir, la qualité d'une fin est tout de même partiale, donc j'insiste sur le fait d'argumenter votre réponse afin de justifier votre position.

En ligne Hors ligne

#2 25-03-2012 16:40:27

kasasensei
Membre
Messages : 1 510
Site Web

Re : Culture du jeu video: The ENDeuillé ?

Dans les exemples récents :
La fin de MGS4. Pour moi absolument mythique. Enfin tout le jeu est mythique aussi, à mes yeux, le meilleur opus de la saga de très loin.
La fin de Uncharted2, pleine d'émotion aussi.
La fin de Halo Reach, que l'on voit venir de loin, mais qui reste simplement héroïque au sens propre.
La fin de Portal2, épique et pour ma part inattendue.
La fin de ModernWarfare3, épique, salvatrice, juste. Cette licence se fait énormément basher, mais la qualité du scénario quand on enchaîne les 3 ModernWarfare est assez évidente.


Après, évidemment, on peut parler de la fin d'un jeu en évoquant le dernier niveau, le dernier affrontement, la dernière cinématique, voir le générique de fin, ou ce qui vient carrément après ce générique de fin... c'est assez vaste.


J'ai bien aimé les différentes fins de fallout3 et deux ex HR, dernièrement surtout dans leur possibilité

Spoiler

Un peu moins celle d'Arkham City et encore moins celle de Braid.


  A notre époque où les "suites de suites" sont légion, c'est vrai que l'on a du mal à être toujours contenté par les différentes fins offertes.

Parfois on s'attend à un dénouement sans équivoque, sans retour, un point final, l'achèvement d'une quête qui n'a que trop duré aux yeux du héros, mais les développeurs, sans doute sous la pression des éditeurs, sortent une pirouette maladroite sacrifiant le bon sens et la qualité d'écriture sur l'autel de la possibilité d'en faire une suite (parce que bon, suivant le succès commercial, faudrait surtout pas tuer la poule aux œufs d'or...)
De cette maladresse de fin découle souvent des second ou troisième opus en demi-teinte, agrégateur d'argent facile et de production bancales, reposant entièrement sur la renommée acquise précédemment. Des productions parfaitement insipides et sans saveur, mettant sérieusement à mal la renommée des studios qui en sont responsables.

Il y a aussi le cas inverse, des titres dont les fins arrivent bien trop vite, des aventures que l'on aimerait voir durer plus longtemps, auprès de héros réellement attachant. Et quand je dis durer plus longtemps, c'est au sens figuré, certaines aventures de 6 ou 8 heures paraissent bien trop courte tellement l'aventure est bonne, quand des titres appartenant au genre RPG apparaissent eux-aussi bien trop court alors même que la centaine d'heures à été largement dépassée... Mais quand on aime...

Et puis bien sûr, le pire des cas, que j'ai déjà rencontré une bonne quinzaine de fois (au bas mot), rien que pour cette génération, celui des jeux dont il est prévu de faire une trilogie dès le départ, mais faute d'épique vautrage commercial, la suite et le dénouement demeureront à jamais sans aucune réponse. Pourtant, rien que les terribles cliffhangers à leur bout devraient justifier, pour la santé mentale de chacun y ayant joué et surtout pour les créateurs, d'avoir l'opportunité de mettre un point final et de ne pas rester sur cette impression de qu'est-ce-qui-ce-passe-après-bordel-de-merde?!



  Bien sûr, il ne faut pas toujours juger un jeu sur sa fin. La fin de gta4 est pourrie par exemple. Est-ce important? Pas vraiment, car parfois c'est davantage le déroulement de l'histoire que son dénouement qui marquera le plus les joueurs.

Dans le cadre de jeux dits dirigistes, il faut plus s'attendre à retirer du plaisir de l'expérience globale de jeu que du chapitre final et de sa fin malheureusement souvent bâclée, vide de sens ou carrément rageante... Les gears of war 1&2 sont de bons exemples de cette catégorie. Une progression sympathique, mais des fins volontairement pourries afin de bien vous faire garder à l'esprit que de toute façon, vous ne verrez la fin que dans le 3ème et dernier opus de la trilogie. MassEffect2 craint sérieusement du boudin aussi, après avoir passé des heures à attrouper une team de choc, vous vous lancer à l'assaut de l'ennemi (qui vous a gentiment attendu depuis le début sans s'avancer plus que ça dans ses plans machiavéliques) pour finir la charge finale en quelques dizaines de minutes et accéder à une fin qui n'en est définitivement pas une... Si en plus le boss final est loupé, là, c'est le pompom (ME2, gears2)...

Mais bon, dans le cas des jeux dirigistes on excuse bien volontiers la fin. Après tout, c'est écrit comme ça, on peut pas y changer grand chose, ce n'est un jeu d'action et puis les developpeurs avaient annoncé que ce serait une usine-à-suites. On vit l'aventure, on va au bout et admire le dénouement final, qu'il plaise ou non.

Mais dans les deux dits non-dirigistes, où les actions et choix fait par le joueur, sont annoncés comme influant et déterminant (on pense en particulier à la catégorie des jeux de rôle), on s'attend un peu plus à se voir offrir une fin reflétant réellement les décisions et conséquences de nos actes pris au prix de 3 aventures successives. Toute la polémique de ME3 est là à mon avis. N'offrir qu'un dénouement classique digne d'un titre dirigiste à une saga née il y a plus de 5 ans, sans mettre en avant l'expérience et les choix de chacun au cours de l'épopée personnalisée. D'où la rage qu'après 3 titres offrant une liberté relative, une même fin s'impose sans réelle alternative...




Je m'arrête là pour aujourd'hui. Sinon je vais écrire un essai. smiley54

En ligne Hors ligne

#3 28-03-2012 09:57:19

le_troll_des_bois
Membre
Messages : 289

Re : Culture du jeu video: The ENDeuillé ?

Borderlands (ça va faire plaisir à Cédric smiley47)

Le jeu vaut ce qu'il vaut... Certains ont aimé, d'autres pas.
En ce qui me concerne, ça à quand même été une énorme déception. J'ai attendu ce jeu de pied ferme depuis ses tout premiers trailers et visuels. J'ai été plutôt refroidi par le changement de direction artistique, et me suis dit que finalement ce jeu était foutu.
Au final, le jeu semble "vide", il est répétitif à souhait, mais en contrepartie, c'est un sacré défouloir pour qui veut passer en mode "cerveau off".

On à fait tout le jeu avec ma copine en coop local. On à fini par se faire à la répétitivité du jeu, et à la pseudo-histoire, on était finalement impatients de découvrir ce que renfermait cette fameuse "arche" dont on nous parle depuis le début du jeu.

Spoiler


Blâ ?

En ligne Hors ligne

#4 28-03-2012 13:21:33

Darkou
Membre
Messages : 442

Re : Culture du jeu video: The ENDeuillé ?

le_troll_des_bois a écrit :

Borderlands (ça va faire plaisir à Cédric smiley47)

Le jeu vaut ce qu'il vaut... Certains ont aimé, d'autres pas.
En ce qui me concerne, ça à quand même été une énorme déception. J'ai attendu ce jeu de pied ferme depuis ses tout premiers trailers et visuels. J'ai été plutôt refroidi par le changement de direction artistique, et me suis dit que finalement ce jeu était foutu.
Au final, le jeu semble "vide", il est répétitif à souhait, mais en contrepartie, c'est un sacré défouloir pour qui veut passer en mode "cerveau off".

On à fait tout le jeu avec ma copine en coop local. On à fini par se faire à la répétitivité du jeu, et à la pseudo-histoire, on était finalement impatients de découvrir ce que renfermait cette fameuse "arche" dont on nous parle depuis le début du jeu.

Spoiler

Concernant Borderland moi c'est tout le contraire, je ne voulais pas le prendre me disant que l'esprit complètement barré n'allait aps me plaire; puis mes potes du live sont  passés par là, j'ai succombé à la tentation et me suis fait le jeu en coop à 4 une boucherie sans nom avec plein d'idées excellente un humour bien caustique; bref un bon jeu sauf la fin complètement WTF

En ligne Hors ligne

#5 28-03-2012 15:55:56

4lex Lutor
Moderateur
Lieu : Schiltigheim
Messages : 667

Re : Culture du jeu video: The ENDeuillé ?

Blood Omen : Legacy of Kain, parce que c'était le premier jeu à me proposer de choisir la fin, dans les deux cas (un fin bonne, une fin mauvaise, on se doute bien) la conclusion du jeu était à la hauteur de la qualité du soft.

Au passage, le jeu est sur le PSN pour 4.99 €, peut être un poil cher, mais c'est un incontournable pour ma part, et nécessaire dans sa lodothèque pour tous ceux qui ont été fans des legacy of kain, et de Soul Reaver

Flash required

Flash required


Alors, Sire, est-ce que vous pensez qu’un fenouil, c’est redondant ?  (Kaamelott - Perceval)

Gtag :    B2S AxL GrUuD
PSN ID : oO_AxL_GrUuD_Oo

En ligne Hors ligne

Comparer les prix avec comparonet

Pied de page des forums