Gamalive forum

Toute l'intelligence de l'être humain réside dans sa capacité à rester courtois.

Vous n'êtes pas identifié(e).

  • Accueil
  • » Séries TV
  • » Frakin' analyse de la fin de BSG [BIG BAD UGLY spoilers inside]

#1 16-03-2012 18:59:18

kobal
Membre
Messages : 64

Frakin' analyse de la fin de BSG [BIG BAD UGLY spoilers inside]

Salut'

J'ai enfin comblé un trou dans mes lacunes télévisuelles en achevant de regarder BattleStar Galactica (pour ceusses qui connaissent pas, cf. topic Battlestar Galactica de ce forum)

'videmment la fin ne laisse pas de marbre. On se retrouve tout d'un coup à dire "ho my frakings god, un deus ex machina ? Seriously ?", et du coup, on peut se sentir un peu arnaqué.

Voire gêné aux entournures, ça ressemble beaucoup à de la pure bullshit créationniste de base bien américaine (d'où mon épouvantable franglais, j'arrête).

...pourtant, ...pourtant ce n'est pas très étonnant de la part d'une série qui baigne littéralement dans la religion. C'est même un des piliers de l'évolution des personnages (Gaïus Baltar en tête), et l'existence et la nature de Dieu ou des Dieux est sans cesse évoquée dans la série. Des références, on peut en trouver *des tas* :
- les dieux qui portent le nom des dieux de la mythologie grecque,
- N°6 dans la tête de Gaïus, Gaïus dans la tête de Caprica 6,
- les prophéties de la Pythie,
- la treizième tribu, une allusion aux mormons
- l'exode dans la bible (le peuple pourchassé à la recherche de la terre promise, le leader condamné à mourir avant de voir la terre promise (ce qui sera (presque) le cas))
- ...

Les personnages dans la série se posent régulièrement la question de l'existence d'un Dieu. A ce canevas se surimpose un autre motif de création : les Cylons par les humains, d'autres Cylons par les Cylons. Ce qui donne une toile de fond métaphysique assez riche smile

Comme ils se la posent, nous aussi spectateurs, nous sommes amener à nous la poser cette fraking question.

Plusieurs éléments donnés par la série font assez nettement pencher la balance vers un interventionnisme d'une entité supérieure agissante : des coïncidences trop énormes pour être le fruit du hasard, n°6 dans la tête de Baltar qui lui communique des informations qui sont vérifiables, et toute l'histoire autour de Kara Thrace dont l'apogée se situe dans sa mort, sa résurrection et sa soudaine évaporation (Jesus ?). Et enfin, cerise sur le gateau, les avatars de Gaius et numéro 6 qui se retrouvent à Manhattan à notre époque.

Et dans tout ça, aucune réelle explication. On ne sait pas comment Kara est revenue à la vie, on ne sait pas qui est ce Dieu, etc.

Bon tous les indices pointent vers un Dieu, mais est-ce aussi évident ? Personnellement, je ne me satisfais pas de cette explication.

Alors, qu'est ce que tout ça vous inspire ? Juste Dieu ? Ou alors d'autres explications ? Quel est votre sentiment ?

(quand j'aurais un peu plus du temps devant, je poursuivrais ce charabia métaphysique ;-) )


Fhtagn

En ligne Hors ligne

#2 17-03-2012 00:38:28

AKULA
Membre
Messages : 59

Re : Frakin' analyse de la fin de BSG [BIG BAD UGLY spoilers inside]

Flash required

En ligne Hors ligne

Comparer les prix avec comparonet

Pied de page des forums