Gamalive forum

Toute l'intelligence de l'être humain réside dans sa capacité à rester courtois.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 11-03-2012 14:11:30

dieudivin
Membre
Messages : 962

Culture du jeu video: Beta Max

Bonjour à tous,

Je vais profiter de la vague, enfin du tsunami de cette semaine sur Gamalive pour lancer le topic de la semaine.

Non cher ami lecteur décrépit, nous ne parlerons pas d'une des disciplines de l'ombre de Sony, qui est d'imposer ses formats comme le Betamax dans le milieu des années 1970, alors que Sony avait la conviction qu'une heure de video permettrait de ne pas trop dégradé la qualité de l'image.

Non, cette semaine a été la prise d'assaut de Gamalive en ordre de bataille par une horde de joueurs affamés prêt à en découdre sur le beta test de Diablo III.

Comme vous l'avez devinez, nous allons parlez de nos souvenirs de participation aux programmes de beta test.
Effectivement, un beta test est une activité du type "donnant-donnant" où un éditeur/développeur évalue la stabilité de son futur jeu à grande échelle en y faisant participer des volontaires, généralement des fans mais pas seulement. Ces derniers s'engagent à remonter les divers bugs, éléments de gameplay déséquilibré ... avec un maximum d'informations concernant les problèmes rencontrés.

Le chêne sage que vous êtes part donc à l'assaut du jeu, telle une walkyrie en pleine charge, à la recherche de bugs qui ont tendance, telle une hydre à réapparaître encore plus nombreux dès que l'un d'entre eux se voit la tête coupée.

Certains éditeur/développeur maîtrise mieux la technique du beta test que d'autres, ce qui rend l'expérience du beta testeur plus ou moins agréable.

La question de la semaine est la suivante: Quels jeux, en qualité de beta testeurs, vous ont le plus emballé ou au contraire frustré ? En indiquant pourquoi.

Comme d'habitude, un petit exemple ci dessous:

Judgehype - concours clef beta SC2 à gagner

J'ai eu la chance et le temps libre de participer à la beta de Starcraft 2, jeu conçu par Blizzard.
J'étais très emballé car Starcraft et Broodwar font toujours parti de mes meilleures expériences de joueurs. Et autant vous dire que j'attendais sa suite de pied ferme.
Pour ma part, j'ai été ravi. Parce que SC2 est du Starcraft sans vraiment en être.
En effet, contrairement à d'autres, je considère que SC2 ne doit pas être un clone de SC1, sinon, autant sortir une seconde extension du jeu d'origine (même remarque pour D3 au passage).

Flash required

Je ne suis pas "gosu" mais mon niveau de jeu n'est pas pitoyable (bien qu'ayant un niveau d'APM ridicule). J'ai pris du plaisir à traquer les bugs, à me faire violer sur des techniques de jeu un peu cheatées, ou à prendre à revers des adversaires après un petit patch qui modifiait sensiblement le potentiel de certaines unités smiley14
Bien sûr, j'ai été déçu de la disparition des Lurkers dans cette épisode, mais c'est la vie.

Bon aujourd'hui, j'ai plus trop le temps de jouer alors que le jeu est passé Gold l'année dernière, mais je pense m'y remettre si j'ai la chance de participer à la beta de sa prochaine extension Heart of Swarm.

Pour les règles, c'est comme d'habitude. Pas de restriction de plateforme encore une fois cette semaine. S'il vous plait, postez nous une petite image, une vidéo, voire un lien du jeu auquel vous faite référence, surtout s'il est peu connu.
N'hésiter pas à partager toute beta en cours d'un jeu dont vous pensez qu'il puisse plaire à la communauté.

La parole est à vous smiley20

En ligne Hors ligne

#2 11-03-2012 15:55:55

youri_1er
Modérateur
Messages : 517

Re : Culture du jeu video: Beta Max

Avant d'allez plus loin je pense qu'il est necessaire que chacun soit attentif aux NDA,les BETA étant souvent (mais pas toujours) soumis à celles-ci.

Pour ma part j'ai participé à la BETA d'Exalight, SWTOR, Ghost Recon Online et Diablo3.

Sur ces quatres jeux j'ai pus noter une chose qui revient sans cesse, le fait que les testeur sont très peu nombreux, généralement ce sont des joueurs qui viennent voir une démo et qui ne comprennent pas pourquoi ils sont la!

Alors la faut aux éditeurs qui n'accompagnent pas assez leurs testeurs, les prennent pour des travailleurs gratos et ne leur apporte pas les moyens simple de rapporter les bugs, mais aussi aux testeurs qui ne font pas l'effort d'aller plus loin que jouer!

Sur Exalight ce fut une vrais catastrophe, le jeux en Beta était plutôt en Alpha, voir pré-Alpha.
Le systèmes de ticket était simple mais savoir si le bug était déjà reporté était un vrais problème.
Au final je vous laisse allez voir ce jeux (commandé par Neuf à l'époque pour promouvoir leurs offres il n'apparaitra jamais sur le site du FAI si je ne me trompe pas), pour découvrir ce qu'il est devenu.

Sur SWTOR je ne dirais pas grand chose, n'aillant que peu joué et n'aillant pas eu droit à plus d'un week-end de jeux, je n'ai pas du tout accroché à celui-ci ce qui m'a rebuter à tester plus!
Par contre l'éditeur a très bien fait sont travail, avec des questionnaires à remplir pour chaque mission, des rapport de bug rapide et simple, et un accompagnement du testeur de tous les instant ou presque! Un beau travail!

Pour Ghost Recon Online je resterais muet car la Beta n'est pas finie.

Quand à Diablo 3 il souffre du problème d'être prise pour un jeux en démo, en plus de ne pas proposer de ticket directement depuis la Beta (gros point noir, peu de personnes jouent puis envoient des ticket ensuite, ils souhaitent le faire en même temps).
Alors que le jeux semble en plus presque finit il laisse l'impression d'une Demo offerte aux plus impatients.


jusqu'ici tout va bien!
Jusqu'ici tout va bien!
Jusqu'ici ... tout va bien ...

En ligne Hors ligne

#3 11-03-2012 17:01:27

kasasensei
Membre
Messages : 1 510
Site Web

Re : Culture du jeu video: Beta Max

La différence est mince entre beta et démo maintenant. Les devs parlent de beta alors qu'il s'agit souvent de tester juste le code réseau ou la charge serveur de nos jours.

Je suis rarement impatient de tester du jeu pas fini pour être franc. Je participe si j'en ai le temps et tente tant bien que mal de remonter des informations, screens, journaux d'erreurs... mais souvent il est difficile de remonter ces informations, les devs ne font que la moitié de la démarche et les phase de beta ouverte ou semi-ouverte n'ont véritablement pas vocation à récupérer de l'information auprès des testeurs. Quand ce n'est pas l'éditeur qui fait bloc et filtre, voir supprime carrément les messages mettant en avant quelques tares techniques (cf.EA pendant la beta de BF3...)

En ligne Hors ligne

#4 12-03-2012 00:21:06

Thol
Membre
Messages : 35

Re : Culture du jeu video: Beta Max

Bonsoir,

Ayant moi même découvert ce site, ma foi fort sympathique, à l'occasion du fameux concours pour la bêta de Diablo III, ce thread a donc attiré mon attention. big_smile

Entrons dans le vif du sujet. Pour ma part, bien que n'ayant pas une expérience solide de bêta-testeur, j'ai eu l'occasion de participer à quelques test dans des conditions différentes. Essentiellement, ça tourne autour de MMO, ou dans le cas présent, de Diablo III.

Que dire de ces phases de test? Tout d'abord, qu'elles ont changé en quelques années. Là où le but premier est de faire remonter des bugs, commenter, critiquer, parler d'équilibrage etc, il est clair qu'aujourd'hui ce temps semble révolu.

Ma première bêta (enfin celle que j'ai pris avec un minimum de sérieux) fut celle de Final Fantasy XIV :

Flash required

Que dire de ce jeu? On en a fait couler de l'encre ! La communauté de testeurs était plutôt active. Nous avons fait remonter moult bugs, problèmes de gameplay ou autres choses basiques à corriger. L'équipe de CM semblait à l'écoute de son côté. Dans le fond, même si le jeu fut une véritable déception, je garde de bons souvenirs en tant que testeur.

Résultat : bêta inutile. Rien ne fut pris en compte. Le jeu est venu, a vu, a été vaincu. C'est à se demander quel fut l'intérêt de cette phase, mis à part faire office de démo ratée.


Seconde expérience, j'ai nommé Star Wars : The Old Republic :

Flash required

Dans ce cas-là, la version était nettement plus avancée, bien qu'encore trop brute pour être commercialisée. Cependant, les méthodes de distribution de clefs et la licence attirant forcément tous les fans de blasters et autres sabres laser, l'ambiance était tout autre. Nous avions d'un côté un clan de testeurs et de l'autre une armée de fanboys (comme on dit dans le milieu ^^) venus se ruer sur cet accès anticipé au MMO tant attendu. Il y a eu du clash sur les forums. Ceux qui osaient critiquer de manière constructive le jeu se faisaient allègrement remballer par l'autre partie, voire même modérer dans certains cas. Vu le manque de communication et de retours de la part des développeurs, j'ai vraiment eu l'impression de participer à une démo. D'ailleurs, SWTOR fini par sortir à quelques détails près dans la dernière version de la bêta.


Enfin, d'où ma récente inscription sur GamAlive, Diablo III :

Flash required

Autant le dire tout de suite, le jeu est tellement fini qu'il n'y a plus grand chose à remonter. On se connecte et on se dit waouw. Voilà notre rôle dans cette bêta que je qualifierai de commerciale. Certes, je suis un peu de mauvaise foi, il y a quelques petits détails qui ont été corrigés mais nous sommes très proches du résultat final.

Bref, tout ça pour en conclure qu'une bêta semble maintenant n'être destinée qu'à faire le buzzavant tout. J'en veux pour preuve l'actualité et l'effervescence autour de ce dernier Diablo III justement.

Comme l'a dit Kasasensei : la différence est mince entre bêta et démo maintenant.

En réalité, les éditeurs/développeurs font d'une pierre deux coups. Pendant que nous nous amusons comme de grands enfants, des données sont collectées. Statistiques, bugs, manière de jouer, tout est remonté en sous-marin et analysé pour corriger le tir. Au final le bêta testeur est promu au rang de chargé de communication. La manière dont sont distribués les accès est une autre piste. Là ou il y a quelques temps, les studios cherchaient un certain type de profil et/ou d'expérience, les sésames sont à présent concédés sous forme de concours en tout genre.

La bêta aujourd'hui, c'est la sucette goûteuse (ou pas, d'ailleurs) que l'éditeur pervers nous tend afin de nous faire monter dans sa camionnette. smiley14

Dernière modification par Thol (12-03-2012 00:39:18)

En ligne Hors ligne

#5 12-03-2012 08:58:44

kasasensei
Membre
Messages : 1 510
Site Web

Re : Culture du jeu video: Beta Max

Thol a écrit :

En réalité, les éditeurs/développeurs font d'une pierre deux coups. Pendant que nous nous amusons comme de grands enfants, des données sont collectées. Statistiques, bugs, manière de jouer, tout est remonté en sous-marin et analysé pour corriger le tir. Au final le bêta testeur est promu au rang de chargé de communication. La manière dont sont distribués les accès est une autre piste. Là ou il y a quelques temps, les studios cherchaient un certain type de profil et/ou d'expérience, les sésames sont à présent concédés sous forme de concours en tout genre.

La bêta aujourd'hui, c'est la sucette goûteuse (ou pas, d'ailleurs) que l'éditeur pervers nous tend afin de nous faire monter dans sa camionnette. smiley14

Welcom Thol!

En effet, il arrive que l'on passe plus de temps à s'inscrire et attendre le précieux sésame, qu'à jouer... On se demande où est l'intérêt d'une beta quand celle-ci est injouable (au début de celle de ghost recon online par ex.), carrément non fonctionnelle (blacklight prophecy au début, 4sec de lag en ligne, youhou!), ou que les développeurs jugent utile de ne permettre de la tester qu'entre 12 et 14h, en semaine... On s'inscrit fébrilement, on télécharge pendant 4 plombes ; pour ma part je suis toujours accompagné d'un petit carnet quand je joue ( smiley54 full équipé pour noter des trucs donc) et paf, rien ne marche ou alors jamais à la bonne heure...

Ou alors il n'existe aucun moyen simple de remonter des infos, ce qui est d'autant plus frustrant quand on a, comme moi, pris de soin de garder les logs d'erreur, pris des screens, écris des explications du "comment on en arrive à ce bug de merde"... spéciale dédicace à Paradox et son Warlock actuellement en beta.

Le problème aussi vient de l'ouverture trop large de ce genre de beta. Je crois qu'un éditeur avait annoncé que pour une beta, moins de 2 ou 3% des testeurs remontaient des informations de leur propre initiative (cad autrement qu'avec les outils de monitoring et d'auto-log intégrés aux softs). Le problème vient aussi sans doute de là, les joueurs ne le faisant pas sérieusement, les compagnies ne nous prennent pas au sérieux.

Les joueurs console en particulier, sont de grosses feignasses. Rares sont les cas où la communauté fait un réel effort pour dialoguer avec les devs. C'est sûr, sur pc, on est mieux équipé pour garder du log, faire des screens, mais bon, impossible d'excuser entièrement les joueurs console qui mettent, pour beaucoup, énormément de mauvaise volonté et considèrent la chose comme une "démo en avance qui marche pas des masses". Le pire, c'est que ces idiots prennent le temps de discuter de la chose sur les réseaux sociaux et forums divers mais ne jugent pas utile de remonter clairement leurs informations aux créateurs... Là franchement, y'a des baffes qui se perdent.

En ligne Hors ligne

#6 12-03-2012 20:27:16

Thol
Membre
Messages : 35

Re : Culture du jeu video: Beta Max

Merci ! wink

Effectivement, les chiffres sont édifiants. 2 ou 3% de bêta-testeurs effectuant des retours, c'est très mince, pour ne pas dire négligeable.

Conséquences ou causes d'une ouverture grand public de ces phases de test?

Un peu des deux je dirais. Internet étant devenu une véritable machine à buzz, les bêta sont de plus en plus souvent teasées à la manière d'un grand évènement vidéo-ludique. Le but non avoué des plus gros éditeurs est avant tout de faire parler de leurs bébés. Je ne m'étonne donc pas du manque de communication et d'activité au vu de la clientèle attirée. Accessoirement ils ont leurs propres équipes de testeurs bien rodés et se servent des données collectées automatiquement auprès des joueurs.

À côté de ça les bêta-testeurs alimentent le buzz, créent des vidéos, entretiennent des fans-sites, font circuler l'info sur les réseaux sociaux etc.

Je vais encore reprendre l'exemple de Diablo III puisqu'il fait tant parler de lui en ce moment. Quels sont nos moyens? À vrai dire aucun ou presque (comme notre "charge de travail" d'ailleurs). Nous avons droit à une section sur le forum officiel sobrement intitulée "commentaires sur la bêta". Section qui est accessible à toute personne possédant une compte battlenet actif. À part quelques bugs pas bien méchants remontés sur le forum, Blizzard se contente d'analyser nos données afin de procéder à des équilibrages de gameplay. Il faut dire que pour une bêta c'est relativement stable ... forcément. ^^

Bref, peut être que le rôle de bêta-testeur, ainsi que les moyens qu'on lui accorde, retrouvent un peu plus de sens chez certains studios plus modestes. smiley54

En ligne Hors ligne

#7 12-03-2012 22:53:28

CyberJoJo
Membre
Messages : 212

Re : Culture du jeu video: Beta Max

Salut salut

Alors j'ai fais pas mal de béta, surtout pour les MMO

World of Warcraft, mon tout premier. A l'époque j'étais encore en 56k et j'avais trouvé l'expérience assez sympa, malgré les lags, les décos, et les bugs.

Aion, tout le monde connais. J'ai eu la chance d'obtenir deux clés, donc nuit blanche avec un ami qui habitait dans la même résidence que moi.

Rift, intéressant. J'ai bien aimé le changement au niveau du gameplay comparer aux autres MMOs "classique". Par contre, peut être un peu trop compliqué. Le systèmes de failles apporte un vrai plus.

APB, rapidement testé. Pas vraiment compris le principe. Bref, il ne ma pas marqué.

SWTOR, le dernier en date. Rien à dire, j'ai apprécié. L'univers Star wars à la sauce Bioware est bien là. Les dialogues sont réussi. Mais c'est dommage qu'ils soient aussi limité au niveau des conséquences. Au final, les choix ne changent pas grand chose, juste un peu son alignement... Testé depuis l'Australie, donc lag très important, et horaires de jeu qui ne sont pas compatible avec la majorité des gens. Du coup c'est frustrant de jouer sur des serveurs vides... (point positif, j'ai pas eu les files d'attentes dont beaucoup de gens se plaignaient).

RUSE qui n'est pas un MMO, mais le jeu de stratégie sorti par Ubisoft. Très intéressant, j'avais bien aimé le système de "Ruses". Encore une fois, c'était surtout du multi, et cette fois-ci je me trouvais dans ma résidence universitaire avec un débit moisi... J'ai aimé ce jeu, mais au final je l'ai trouvé un peu trop répétitif pour finalement l'ajouter à mon catalogue de jeux.


Après avoir tester tous ces MMOs, je peux enfin dire que je n'accroche pas au genre. Peut être que c'est parce que je me tape des connexions moisies à chaque fois. Du coup, je vais continuer d'essayer d'accrocher, une fois que j'aurais une bonne connexion smile

En ligne Hors ligne

#8 18-03-2012 13:44:28

dieudivin
Membre
Messages : 962

Re : Culture du jeu video: Beta Max

Salut salut,

Bon, petit retour sur ce topic, et petite description d'un souvenir agréable de beta testeur sur Guild Wars premier du nom, que j'avais eu la chance de faire par hasard avec des amis.
Enfin, par hasard, c'est vite dit, sachant que plusieurs anciens Seniors de Blizzard avait trempé leur mains dans ce jeu, on en attendait que du bon, et on a pas été déçu.
On lui reprochait juste sa "mollesse" dans les combats, enfin rien à voir avec un Diablo quoi, ou affronter un montre seul à seul de niveau similaire était bien tendu.
J'ai pas le souvenir qu'il y avait des outils adaptés pour remonter les problèmes, mise à part un forum.
En même temps, j'ai bien plus le souvenirs de problèmes d'équilibrage que de bugs handicapants.
Enfin bref, un bon petit souvenir que cette beta de Guild Wars, dont je ne regrette que le fait de ne pas avoir pu jouer au jeu dans sa version finale pour un soucis de carence aiguë de temps libre.

En ligne Hors ligne

#9 18-03-2012 18:07:48

kasasensei
Membre
Messages : 1 510
Site Web

Re : Culture du jeu video: Beta Max

dieudivin a écrit :

Guild Wars premier du nom

Qu'est ce que j'ai pu passer comme temps sur ce jeu... 1500h au bas mot, que ça pendant des mois. Mais je m'en suis dégouté d'y avoir tant joué.On avait une bonne guilde de 30-40 membres à mes basques, des résultats honnêtes. Mais il a suffit de 3-4 lieutenants un peu débiles pour tout foutre en l'air. J'ai lâché le jeu après ça, et quand j'ai voulu y revenir mon serial ne permettait plus d'installer le jeu depuis le disque (première version du jeu avec serial batard), mais uniquement en téléchargeant le tout ingame, à chaque changement de zone... Du coup, j'y suis jamais retourné. Enfin, pas depuis quelques années. smiley18

Dernière modification par kasasensei (18-03-2012 18:08:20)

En ligne Hors ligne

Comparer les prix avec comparonet

Pied de page des forums